D’où vient l’électricité

D'où vient l'électricité que nous utilisons pour éclairer nos foyers et faire fonctionner nos appareils ? Cet article explore les différentes sources de production en France, ainsi que le transport de cette énergie indispensable.

Les différentes sources de production d'électricité

d ou vient l électricité
L'électricité est une énergie omniprésente dans notre vie quotidienne, mais d'où provient-elle exactement ? En France, la production d'électricité repose sur un mix énergétique diversifié, combinant différentes sources d'énergie primaires. Chacune de ces sources présente des avantages et des inconvénients en termes de coûts, de disponibilité et d'impact environnemental.

Les énergies fossiles : une part décroissante mais toujours présente

Historiquement, les énergies fossiles comme le charbon, le gaz naturel et le pétrole ont joué un rôle majeur dans la production d'électricité en France. En 2023, elles représentent encore 32,6 TWh de la production totale. Cependant, leur utilisation tend à diminuer progressivement en raison de leur caractère polluant et de leur contribution aux émissions de gaz à effet de serre. La combustion des énergies fossiles libère en effet d'importantes quantités de dioxyde de carbone (CO2), principal responsable du réchauffement climatique.

Le nucléaire : la clé de voûte du mix électrique français

La France se distingue par la place prépondérante qu'occupe le nucléaire dans son mix électrique. En 2023, les centrales nucléaires ont produit 63% de l'électricité du pays, soit 320,4 TWh. Ce choix stratégique, initié dans les années 1970 suite aux chocs pétroliers, a permis à la France de gagner en indépendance énergétique et de bénéficier d'une électricité décarbonée. Néanmoins, le nucléaire soulève des questions quant à la gestion des déchets radioactifs et aux risques d'accidents.

Les énergies renouvelables : une montée en puissance

Face aux enjeux climatiques et environnementaux, la France s'est engagée dans le développement des énergies renouvelables. Celles-ci présentent l'avantage d'être inépuisables et peu émettrices de gaz à effet de serre.

L'hydroélectricité

Avec 58,8 TWh produits en 2023, l'hydroélectricité est la première source d'électricité renouvelable en France. Les barrages et centrales hydrauliques exploitent la force motrice de l'eau des rivières et fleuves pour faire tourner des turbines et générer de l'électricité. Bien qu'elle soit une énergie propre, l'hydroélectricité peut avoir des impacts sur les écosystèmes aquatiques.

L'éolien

L'énergie éolienne connaît une croissance soutenue ces dernières années. En 2023, les parcs éoliens ont produit 50,7 TWh d'électricité en France. Les éoliennes captent l'énergie cinétique du vent pour la convertir en électricité. Malgré quelques critiques liées à leur impact visuel et sonore, elles constituent une alternative intéressante aux énergies fossiles.

Le solaire photovoltaïque

Avec un ensoleillement favorable, notamment dans le sud du pays, la France mise de plus en plus sur l'énergie solaire photovoltaïque. En 2023, les installations solaires ont généré 21,5 TWh d'électricité. Les panneaux photovoltaïques convertissent directement le rayonnement solaire en électricité, offrant ainsi une solution décentralisée et adaptée aux particuliers comme aux grandes centrales. Le mix électrique français évolue progressivement vers une production plus durable et moins carbonée. La diversification des sources d'énergie, avec une part croissante d'énergies renouvelables, permet de répondre aux défis énergétiques et climatiques. Néanmoins, chaque filière présente ses propres enjeux qu'il convient de prendre en compte dans les choix énergétiques futurs.

Comment l'électricité est-elle produite ?

La production d'électricité est un processus complexe qui fait appel à différentes technologies selon les sources d'énergie utilisées. Que ce soit à partir d'énergies fossiles, d'énergie nucléaire ou d'énergies renouvelables, l'objectif est toujours de convertir une forme d'énergie primaire en électricité, l'énergie finale consommée par les utilisateurs.

Les centrales thermiques à combustibles fossiles

Les centrales thermiques classiques brûlent des combustibles fossiles comme le charbon, le gaz naturel ou le pétrole pour produire de la chaleur. Cette chaleur est utilisée pour faire bouillir de l'eau et générer de la vapeur sous haute pression. La vapeur fait alors tourner une turbine, qui entraîne un alternateur pour produire de l'électricité. Les étapes clés sont donc :
  1. Combustion du charbon, du gaz ou du pétrole pour chauffer une chaudière
  2. Production de vapeur d'eau sous pression
  3. Détente de la vapeur dans une turbine qui entraîne un alternateur
  4. Production de courant électrique alternatif par l'alternateur

Les centrales nucléaires

Une centrale nucléaire utilise la chaleur dégagée par la fission de noyaux d'uranium pour produire de l'électricité. Le principe est similaire à celui d'une centrale thermique classique, à la différence que la chaleur provient d'un réacteur nucléaire et non de la combustion d'énergies fossiles. Dans le cœur du réacteur, la fission des atomes d'uranium produit une grande quantité de chaleur. Cette chaleur chauffe un fluide caloporteur (de l'eau sous pression) qui transmet sa chaleur à un circuit secondaire d'eau. Celui-ci se transforme alors en vapeur qui fait tourner une turbine, laquelle entraîne un alternateur qui génère un courant électrique.

Les centrales hydroélectriques

Une centrale hydroélectrique convertit l'énergie de l'eau en mouvement (énergie cinétique) en électricité. L'eau est stockée dans un réservoir en amont d'un barrage. Lorsqu'on ouvre les vannes, l'eau s'écoule dans une conduite forcée et sa pression et son débit augmentent. L'eau actionne alors une turbine hydraulique (turbine Pelton ou Francis) qui entraîne un alternateur pour produire de l'électricité.

Les éoliennes

Une éolienne capte l'énergie cinétique du vent grâce à ses pales. En tournant, les pales actionnent un rotor relié à un générateur électrique (alternateur) situé dans la nacelle. L'énergie mécanique est ainsi convertie directement en électricité. Un transformateur élève ensuite la tension du courant pour qu'il puisse être plus facilement transporté dans le réseau électrique.

Les panneaux photovoltaïques

Les panneaux solaires photovoltaïques convertissent directement le rayonnement solaire en électricité grâce à l'effet photoélectrique. Lorsque les photons heurtent la surface des cellules photovoltaïques en silicium, ils transfèrent leur énergie aux électrons du matériau. Cela créé un courant électrique continu. Un onduleur convertit ensuite ce courant continu en courant alternatif utilisable sur le réseau.

En résumé

Quelle que soit la filière, le principe de la production d'électricité consiste toujours à transformer une énergie primaire (fossile, nucléaire, cinétique ou solaire) en énergie électrique, directement ou via une énergie intermédiaire (chaleur, pression, énergie mécanique). L'alternateur est l'élément clé qui permet la conversion finale en courant alternatif.

Le transport et la distribution de l'électricité

d ou vient l électricité
L'électricité produite dans les centrales doit parcourir un long chemin avant d'arriver jusqu'à nos prises. Ce voyage nécessite un vaste réseau de transport et de distribution, géré par différents acteurs, pour acheminer le courant en toute sécurité et avec une tension adaptée à nos usages quotidiens.

Le Réseau de Transport d'Électricité (RTE)

Une fois l'électricité produite dans les centrales, elle est prise en charge par le Réseau de Transport d'Électricité (RTE). Ce réseau, comparable aux autoroutes, achemine l'électricité sur de longues distances, des sites de production vers les zones de consommation. Pour limiter les pertes lors du transport, l'électricité circule à très haute tension, jusqu'à 400 000 volts. La France compte plus de 105 000 kilomètres de lignes électriques, dont la grande majorité sont des lignes aériennes. Seulement 6% du réseau est enterré, principalement dans les zones urbaines ou les sites naturels sensibles.

Les transformateurs : adaptateurs de tension

Pour être utilisable par les consommateurs, l'électricité doit voir sa tension réduite. C'est le rôle des transformateurs, véritables "adaptateurs" placés à différents points du réseau. Ils abaissent progressivement la tension, de la très haute tension (400 000 volts) à la haute tension (63 000 à 90 000 volts), puis à la moyenne tension (20 000 volts) et enfin à la basse tension (400 ou 230 volts) utilisée dans nos foyers.

Les distributeurs d'électricité

Enedis, le principal distributeur

Une fois passée dans les transformateurs, l'électricité est prise en charge par les distributeurs, qui assurent son acheminement final jusqu'aux utilisateurs. En France, Enedis (ex-ERDF) est le principal distributeur, gérant 95% du réseau de distribution. Les 5% restants sont gérés par des entreprises locales de distribution, comme à Strasbourg ou Grenoble.

Le compteur, point d'arrivée de l'électricité

Le point final du voyage de l'électricité est le compteur, installé chez chaque consommateur. Il permet de mesurer précisément la quantité d'électricité consommée, exprimée en kilowattheures (kWh). Avec le déploiement des compteurs communicants comme Linky, les relevés de consommation peuvent désormais se faire à distance, facilitant la facturation et permettant un suivi plus fin des consommations.

La consommation et les économies d'énergie

d ou vient l électricité
La consommation d'électricité en France varie au fil des saisons et des moments de la journée. Pour répondre efficacement à cette demande fluctuante, les gestionnaires du réseau électrique s'appuient sur des prévisions précises et des outils innovants. Les consommateurs, quant à eux, ont un rôle clé à jouer dans la maîtrise de leur consommation et la réduction des pics de demande.

Une consommation électrique variable selon les saisons et les heures

En France, la consommation d'électricité est plus élevée en hiver qu'en été, en raison des besoins accrus en chauffage. Selon RTE, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité, la consommation peut varier de 30 à 40 % entre les mois les plus froids et les plus chauds. De plus, au cours d'une même journée, la demande en électricité connaît deux pics principaux : le matin entre 8h et 13h, et le soir entre 18h et 20h.

Une gestion en temps réel grâce aux prévisions de consommation

Pour faire face à ces variations, RTE réalise des prévisions de consommation à court et moyen terme. Ces prévisions prennent en compte de nombreux facteurs tels que les conditions météorologiques, les activités économiques et les habitudes des consommateurs. Grâce à ces données, les centrales de production peuvent adapter leur production en temps réel pour répondre précisément à la demande.

EcoWatt, l'outil pour informer les consommateurs

Afin de sensibiliser les Français aux enjeux de la consommation électrique, RTE a développé EcoWatt, un service gratuit accessible en ligne. Cet outil informe les consommateurs sur l'état de tension du système électrique, avec un code couleur simple : vert (situation normale), orange (système électrique tendu) et rouge (risque de coupures si la consommation ne baisse pas). Ainsi, chacun peut adapter sa consommation en fonction de la situation.

Des gestes simples pour économiser l'électricité à domicile

Les particuliers ont un rôle essentiel à jouer dans la maîtrise de la consommation électrique. Voici quelques conseils pour réduire sa facture et contribuer à la stabilité du réseau :
  • Installer un compteur communicant (Linky) pour suivre sa consommation en temps réel
  • Éteindre complètement les appareils électriques plutôt que de les laisser en veille
  • Utiliser des ampoules basse consommation (LED) et éteindre les lumières en quittant une pièce
  • Opter pour des appareils électroménagers de classe énergétique A+++ et les faire fonctionner en heures creuses
  • Régler la température de chauffage à 19°C dans les pièces à vivre et à 16°C dans les chambres
En adoptant ces gestes simples, chaque foyer peut réaliser des économies substantielles sur sa facture d'électricité, tout en contribuant à réduire les pics de consommation et à préserver l'environnement.

L'essentiel à retenir sur la production et le transport de l'électricité en France

La production d'électricité en France repose sur un mix énergétique diversifié, combinant énergies fossiles, nucléaire et renouvelables. Si le nucléaire reste prépondérant, la part des énergies renouvelables devrait continuer à augmenter afin de respecter les objectifs de transition énergétique. Le transport et la distribution efficaces de cette électricité restent un défi majeur, notamment pour intégrer davantage de sources intermittentes comme l'éolien et le solaire.

Plan du site