Quel est le prix d’une isolation des murs par l’extérieur ?

isolation des murs

Publié le : 23 novembre 20227 mins de lecture

L’isolation thermique et acoustique ne concerne pas uniquement les fenêtres : en effet, de nombreuses zones de la maison sont victimes du phénomène de déperdition thermique, notamment par les murs et sous les toits. Si vous trouvez que votre facture de chauffage annuelle est anormalement élevée, ou si vous ressentez un phénomène de froid dans vos pièces à vivre, vous êtes peut-être victime d’une isolation vétuste ou défectueuse. Commencez par contacter un technicien agréé qui se chargera dans un premier temps d’évaluer la qualité de votre isolation par les murs. Découvrez ci-dessous combien pourrait vous coûter des travaux de rénovation thermique par l’extérieur.


En quoi consiste l’isolation des murs par l’extérieur ?

Voyons ensemble tout d’abord en quoi consiste l’isolation extérieur par les murs : cette technique permet de réduire de manière significative le phénomène de déperdition thermique, grâce à la pose d’un isolant spécifiquement étudié. La plupart des experts en bâtiment considèrent en effet que la majeure partie des déperditions de chaleur proviennent du toit ou des murs (20 et jusqu’à 30% dans certains cas !). D’où l’intérêt de vérifier régulièrement la qualité de votre isolation, que ce soit par l’intérieur ou par l’extérieur !

On utile actuellement deux techniques pour effectuer des travaux de réhabilitation thermique par l’extérieur : l’isolation sous enduit et l’isolation sous bardage.

  • Dans le premier cas, l’isolation sous enduit consiste à sceller des panneaux isolants sur la façade de la maison. On recouvre ensuite cette partie à l’aide d’un sous-enduit hydraulique ou organique, destiné à accueillir l’enduit de finition. Cette ultime touche permet d’obtenir le rendu final.
  • L’isolation sous bardage consiste à disposer un isolant thermique (en rouleau ou en panneau semi-rigide) derrière une ossature de façade. Cette dernière est généralement constituée de planches en bois, en métal ou en matériaux composites (PVC). Cette technique sera à privilégier si votre façade n’est pas régulière, abimée ou même humide. Vous contribuez ici à valoriser grandement votre patrimoine, bien qu’une autorisation de la mairie pour engager les travaux de rénovation soit sans doute nécessaire selon les cas.

Quels sont les avantages de l’isolation par l’extérieur ?

L’isolation des murs par l’extérieur est particulièrement avantageuse sur bien des points. Voici quelques arguments qui pourraient vous convaincre d’engager des travaux, et donc de réaliser une importante économies d énergie sur le long terme :

  • Pour commencer, l’isolation extérieur permet de traiter plus efficacement le phénomène de déperdition thermique. Sachez qu’une bonne isolation des murs peut contribuer à diminuer vos factures de chauffage jusqu’à 25%.
  • Votre confort général s’en trouve amélioré tout au long de l’année : l’été, la fraîcheur est maintenue à l’intérieur de la maison. L’hiver, l’isolation limite les ponts thermiques et donc les déperditions de chaleur.
  • En effectuant des travaux d’isolation par l’extérieur, vous contribuez à valoriser votre patrimoine immobilier. Une étude récente révèle ainsi que près de 86% des français prêtent attention à l’isolation extérieure avant de se décider pour acheter.

Le coût d’une isolation des murs par l’extérieur

Quelle que soit la technique employée, l’isolation par l’extérieur sera toujours plus coûteuse que l’isolation par l’intérieur. Votre technicien raisonne généralement en m2 pour déterminer le coût de l’opération : comptez habituellement entre 120 euros et jusqu’à 180 euros le mètre carré pour une isolation sous enduit, et entre 160 euros et jusqu’à 230 euros le mètre carré pour une isolation sous bardage. Pour le reste, vous devez garder en mémoire plusieurs éléments déterminants :

  • Evaluez avec un professionnel de la rénovation la surface à isoler : comme vous pouvez vous en douter, plus la surface à isoler est importante, plus le coût de l’opération sera élevé.
  • Considérez le type d’isolant choisi : sachez par exemple que la laine de verre est un matériau isolant beaucoup moins cher que la perlite (une roche volcanique siliceuse qui dispose néanmoins de nombreux atouts, à commencer par le fait qu’elle ne dégage aucune substance toxique).
  • Revenez un moment sur les contraintes liées à la typologie de la façade : s’agit-il d’une façade avec de nombreuses moulures ? Si oui, la complexité du travail de rénovation sera plus importante, et aura donc une incidence sur le prix de la prestation.
  • N’oubliez pas le coût de la main d’œuvre : cette donnée peut varier fortement selon les artisans.

Est-il possible d’amortir le coût des travaux avec des aides financières ?

La réponse est oui : l’Etat et les pouvoirs publics financent sans difficulté les travaux que vous entreprenez pour isoler votre maison sur le plan thermique. Voici quelques aides disponibles à l’heure actuelle :

  • MaPrimeRenov pour l’ITE : cette aide de l’ANAH est spécialement destinée aux propriétaires, et prend en charge les travaux pour 100 m2 de murs à isoler. Elle est distribuée par virement bancaire, une fois la réalisation de vos travaux de rénovation effectués. Attention cependant : pour accéder à ce dispositif, votre logement devra être construit depuis plus de 15 ans.
  • La prime énergie : ce dispositif repose sur le système des Certificats d’économies d’énergie (CEE). L’aide est versée aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux d’isolation dans leur logement. Vous devez toutefois justifier que le logement visé est bien votre habitation principale, et que celui-ci est construit depuis plus de 2 ans.
  • L’éco-prêt à taux zéro : il s’agit d’un prêt aidé par l’Etat, avec un taux d’intérêt nul. En d’autres termes, c’est l’Etat qui se charge de payer les intérêts pour vous !
  • La TVA réduite à 5,5% au lieu de 20% : ce taux avantageux est directement répercuté sur votre facture.


Plan du site